Nos sponsors :

Archives

Calendrier des articles

août 2018
L Ma Me J V S D
« juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Actualités protection animale

Retrouvez dans cette rubrique quelques faits marquants de l’actualité de la protection animale, pour approfondir vos recherches, nous vous suggérons d’aller visiter les sites de « 30 Millions d’Amis », « L214″, « CIWF.fr », … (liste non exhaustive)

Un article 30 Millions d’Amis : Cirque : André-Joseph Bouglione contre l’exploitation animale !

bouglione61

Héritier d’une grande lignée de circassiens, André-Joseph Bouglione est en rupture avec ses pairs. Sa décision d’arrêter les spectacles de cirques avec animaux – révélée en exclusivité sur 30millionsdamis.fr au printemps 2017 – a fait l’effet d’une bombe. Dans un livre*, l’ancien dompteur aspire à un véritable respect de l’animal et appelle sa profession à se renouveler.

Son livre : «Contre l’exploitation animale» (Ed. Tchou)

Pour lire l’article : ici

Un article One Voice : https://one-voice.fr/fr/blog/nos-compagnons-chiens-et-chats-tortures-dans-les-laboratoires.html

large_e66ccb8a

L’expérimentation animale tue des chiens et des chats pour des tests n’ayant aucun sens, dénonce le Dr Ménache, vétérinaire consultant pour One Voice. Pour preuve, des expériences aberrantes, à la limite de la fraude scientifique selon cet expert.

Alors que viennent d’être révélées les scandaleuses pratiques de l’industrie automobile qui gaze des primates aux fumées d’échappement afin d’avaliser l’innocuité des moteurs, nos compagnons chiens et chats subissent également le pire. Le Dr Ménache, vétérinaire consultant pour One Voice, a analysé plusieurs expériences et montré en quoi elles n’ont aucun sens.
Rappelons que les réglementations française et européenne sur l’expérimentation animale incitent à réduire le nombre de victimes, tout comme les douleurs infligées aux animaux. Or ces chiffres ne font globalement qu’augmenter, et la recherche de méthodes alternatives, sans cruauté, piétine.
Aux dernières statistiques officielles, au moins 3 500 chiens et chats meurent chaque année dans les laboratoires français. Par principe, aucun de nos compagnons, dont la place est dans des foyers aimants, ne devrait être sacrifié pour des projets scientifiques quels qu’ils soient. Ceux pointés du doigt par le Dr Ménache montrent que cette pratique est même une aberration…
Assez d’expériences aberrantes !
« À quoi ressemble le cœur d’un chien ? », s’est intéressée une étude publiée en 2017. Issus de l’Institut mutualiste Montsouris (Paris) et du Centre d’élevage des Souches (Mézilles), 15 Beagles en bonne santé ont ainsi été euthanasiés afin de décrire un détail de l’anatomie de cet organe, pourtant déjà bien connu. Pourquoi tuer ici des animaux sains et ne pas utiliser le cœur d’animaux déjà décédés ?
Tout projet de recherche utilisant des animaux doit notamment justifier devant un comité d’éthique des souffrances auxquelles ils seront exposés. Mais le Dr Ménache relève qu’une étude qui ne prévoit aucune réanimation (ici à cause du prélèvement d’organe vital) est quasi exemptée d’examen éthique ! Finalement, pour la science, supprimer la vie d’un animal pèserait moins que l’exposer à des souffrances, même légères. Où est l’éthique dans tout cela ?
Par nature intolérable, la torture de nos compagnons chiens et chats dans les laboratoires doit cesser. Respectons enfin ces êtres sentients !

Un article 30 Millions d’Amis :

Observateur, curieux, joueur : un chat a de nombreuses qualités… qui peuvent lui faire défaut ! Comment s’assurer de sa sécurité ? Les 5 astuces de 30millionsdamis.fr.

chat-balcon-676

La cuisine

Le risque : Quoi de plus amusant qu’une cuisine ? Les casseroles font du bruit, les plaques de cuisson brillent, l’évier constitue un nid douillet… Mais ces éléments, aussi attirants qu’ils soient, sont pourtant pernicieux… Les plaques de cuisson vitrocéramiques brûlantes et la porte du four sont un vrai danger pour les félins qui se baladent en cuisine. Ils peuvent s’y brûler gravement ! Idem pour les casseroles sur le feu qui peuvent ébouillanter votre animal en cas de chute.

La solution : Interdisez l’accès à votre chat lorsque vous cuisinez.. Vérifiez systématiquement votre machine à laver ou votre lave-vaisselle avant de les déclencher car ils sont des cachettes privilégiées. En votre absence, ne laissez pas trainer les éponges avec lesquelles vos animaux vont jouer. Une fois ingérées, les éponges gonflent dans l’estomac et il faut alors consulter un vétérinaire. Quant aux produits d’entretien, ils doivent être placés hors de sa portée.

Le salon

Le risque : Entre les magazines, les bibelots, les pelotes de laine qui traînent et les fils électriques… il y a de quoi s’amuser !

La solution : Ces éléments peuvent provoquer une occlusion intestinale s’ils sont ingérés. Mettez-les donc hors de portée et isolez les câbles électriques dans une gouttière pour éviter tout risque d’électrocution !

chat-passerelle-676

Les fenêtres

Le risque : L’un des principaux dangers à la maison, ce sont les fenêtres. Celles appelées « à guillotine », peuvent retomber brutalement lors du passage du chat. De nombreux chats décèdent en raison des lésions causées par l’écrasement.

La solution : Les fenêtres qui coulissent vers le haut peuvent être équipées d’un système de blocage qui empêche leur fermeture intempestive. Pour les oscillo-battantes, il existe des grilles spécifiques à placer sur les côtés et le haut. Il existe aussi un système ingénieux de passerelle… (photo ci-dessus).

Le balcon

Le risque : Pour offrir un bol d’air à votre chat, vous lui laissez un accès libre au balcon. Une bonne idée qui peut parfois s’avérer dangereuse… En effet, il arrive que les chats à l’âme chasseresse oublient toute prudence et fassent une chute brutale. Le revêtement glissant des balustrades ou les jardinières peuvent les déstabiliser.

La solution : Pour parer tout risque de chute, il est possible d’installer un filet ou un grillage fin. Pas très esthétique mais efficace !

Le jardin

Le risque : Le jardin, c’est un vrai terrain de jeu pour le chat ! Mais entre les arbres où ils peuvent monter et éprouver des difficultés à redescendre, les plantes toxiques pour eux ou encore les risques de fuite… cela peut vite devenir un cauchemar !

La solution : Pour les plantes toxiques pour les animaux, on évite de semer du muguet, du laurier, un philodendron… Attention aussi aux agrumes, choux ou pommes de terre de votre potager ! Évitez d’utiliser des produits de jardinage agressifs (les produits anti-limaces sont redoutables !). Pour les arbres, taillez-les à une hauteur raisonnable pour éviter que votre chat ne reste coincé en haut des cimes… Enfin, veillez à ce que votre chat ne puisse pas s’enfuir et risque ainsi de se perdre ou de se faire écraser. L’une des internautes de 30millionsdamis.fr a conçu un parc d’attraction en toute sécurité pour son chat, une idée à piquer !

poupy-jardin-676
nature-revit

Jean-Paul PERONNET
Secrétaire général de la CVN

parti-animaliste

Le sort réservé aux animaux apparaît sclérosé depuis des siècles et n’a pas fait l’objet d’évolution significative.

La société a pourtant connu au cours des dernières décennies des avancées considérables.

La question animale est, elle, restée paralysée.

Pourtant la prise de conscience de l’opinion publique n’a de cesse de croître sur cette question : chaque jour un nombre toujours plus important d’individus appellent de leurs vœux un changement.

Les connaissances scientifiques livrées par l’éthologie confortent plus encore la nécessité d’un tel changement.

Pour autant, les acteurs politiques n’ont pas su prendre la mesure du décalage entre cette opinion, ces connaissances et l’état du droit applicable aux animaux.

Face à ce contexte, il est impérieux d’opérer une rupture et de faire émerger la question animale dans le champ politique.

Le Parti animaliste s’est donné cette ambition.

Découvrez le site du parti animaliste : https://parti-animaliste.fr/

Des personnes passent des annonces : Cherche chatons urgent.

Lorsqu’on appelle ces personnes, elles précisent qu’elles veulent des chatons non sevrés pour les sociabiliser.

Or il s’agit de gens qui veulent des petits chats car ils servent à nourrir des serpents (mangés vivants), ils les veulent petits car plus gros les serpents n’en veulent pas.

Nous conseillons une très grande vigilance à tous ceux qui ont des chatons à l’adoption !


Aussi sur Radio Scoop : https://www.radioscoop.com/infos.php?id=123798

flac

Si notre principale activité est la protection des chats, nous ne restons pas indifférents à la souffrance animale en général.

Nous soutenons le CRAC Europe et pour la protection de l’enfance, ainsi que toutes les associations qui militent en ce sens. Notre association fait partie du collectif « Patrimoine corrida », auquel adhérent plus de 180 associations françaises et étrangères. Le collectif demande l’abolition des corridas. Nous participons aux manifestations, nous signons les pétitions et relayons les informations. Soutenez le collectif avec nous, car la lutte est encore longue et requiert l’énergie de tous !

Rejoignez-nous : http://www.patrimoine-corrida.fr/
Crac Europe : http://www.anticorrida.com/crac-europe/
No corrida : http://nocorrida.com/

On ne peut exclure une seule cause dès lors qu’un animal souffre. Merci de relayer nos informations auprès de ceux que cette souffrance dérange.