Nos sponsors :
Archives
Calendrier des articles
septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

« Le temps est passé vite et me voilà déjà depuis un an dans ma nouvelle famille. Je me sens bien même si je reste encore craintif. C’est que je ne suis pas un chat qui offre sa confiance facilement. Elle se mérite!

Du coup, mes deux nouveaux maîtres se plient en 4 pour que je sois le plus heureux possible. Avec ma maîtresse, je ne suis pas peureux mais il faut dire que je la connais depuis le refuge. Et puis, elle n’est pas très grande (chut, faut pas le dire trop fort, elle va se vexer) alors elle ne m’impressionne pas beaucoup. Par contre, mon maître lui c’est une autre histoire. Il est plus grand et moi, je n’aime pas ça ! Alors j’accepte qu’il me caresse et me câline quand je suis allongé confortablement sur l’arbre à chat, le lit ou le canapé. Et là, je ronronne de bonheur.

Ma maîtresse elle, elle peut me caresser quand elle veut et je peux vous dire qu’elle ne se gêne pas pour le faire. Et des câlins par-ci et des câlins par-là, elle en deviendrait presque collante. Je fais le râleur mais entre nous, j’adore ça. Dès que je vois sa main s’approcher, je jette ma tête dedans et je donne plein de coups de boule. Puis, je m’allonge et je savoure toutes les caresses que je mérite. Et je ronronne bien sûr.

Quant à mon nouveau frère, on s’éclate. Notre programme est assez bien ficelé : on dort, on mange, on se court l’un après l’autre puis on se repose de tous nos efforts puis on mange… Par contre, il est un peu bizarre ce Gribouille, quand je suis arrivé, il avait pris le même rythme que nos maîtres en dormant une grosse partie de la nuit. Maintenant, j’arrive à l’entraîner dans des courses-poursuites effrénées en plein milieu de la nuit. On est un félin ou on ne l’est pas!

Le refuge et tous mes amis à 2 et 4 pattes me manquent mais je suis content d’avoir mes maîtres rien qu’à moi (et aussi à Gribouille mais bon seigneur, je veux bien partager). Je continue à prendre mes bains de soleil dès qu’il y a un petit rayon et je passe pas mal de temps devant la fenêtre du salon. J’observe passer les gens, les chiens, les voitures… et parfois, des pigeons un peu casse-cou qui me narguent sur le balcon.
Voilà de mes nouvelles. Je vous laisse avec quelques photos. Entre nous, j’ai parfois l’impression d’être une star Hollywoodienne harcelée par les paparazzi. Mais bon, avouons que je suis plutôt photogénique, non?. »